Ensemble et pour l'avenir, préservons la ressource!

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

#2791 12-09-2017 05:29:52

waoo
crêpe tout court / Bilbo / Playmobil
Inscription : 03-03-2011
Messages : 31 950

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Ce n'est pas parce qu'ils ont des œufs dans le ventre en Décembre , qu'ils ne fraient pas en février ...

Hors ligne

#2792 12-09-2017 13:51:29

nitro78
Freestyler
Inscription : 06-03-2011
Messages : 1 116

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Des le mois de juillet les oeufs commencent à apparaître... Il faudrait fermer la pêche de 2 juillet !!!

Hors ligne

#2793 12-09-2017 14:14:44

relec29
GO Concours 2017/Testeur Galaxy kayak
Inscription : 07-03-2011
Messages : 9 694

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

de la rose  pagellus bogaraveo il y en a en rade ( Damien en a fait une il n'y a pas longtemps, j'en ai fait aussi en début de saison et il y a de gros bancs en rade militaire) , taille de prélèvement 23 cm et le prélèvement n'est pas interdit en rade sur ce poisson ( http://www.crozon-bretagne.com/mer/pech … tation.php ) wink fin du HS pour moi


Pekeux freestyler, testeur de l'alboran, RIDER, Marlin, Team AstuFish
présentation du Marlin : https://www.youtube.com/watch?v=9NL5RBPy1A4&t=33s
ma dernère session: https://www.youtube.com/watch?v=aK-NuZ2EO_I&t=57s
notre blog: http://desperadiens.e-monsite.com/

Hors ligne

#2794 12-09-2017 19:44:28

jopic
Moniteur guide de pêche
Inscription : 31-03-2011
Messages : 916

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

784646rose.png

la fameuse daurade rose, confondue trop souvent avec le Pagre en rade de Brest. Comme le rappelle Relecq taille limite 23 cm. Elle a été très abondante sur les bases il y a 40 ans , et décimée par les fileyeurs et des plaisanciers irresponsables... C'était l'euphorie à l'époque, on en paie l'addition aujourd'hui. La rose heureusement, se porte de mieux en mieux aujourd' hui et recolonise certaines zones. La rade de Brest en est une nurserie.
Pour finir, faut quand même se méfier des "y paraît que    ... tiens, " y paraît que la commission européenne va imposer un moratoire sur le Bar jusqu'en 2050.." Quand aux poseurs de filets peu scrupuleux, ne pas hésiter à aller les voir, c'est fou ce qu'un simple portable peut être efficace pour faire valoir ses convictions.

Dernière modification par jopic (12-09-2017 19:46:23)

Hors ligne

#2795 12-09-2017 20:27:05

Ouvrier2paris
Freestyler
Inscription : 25-04-2013
Messages : 619

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Bs,

(Autour de moi depuis plusieurs années de plus en plus de pêcheurs du bord se mettent à pêcher en bateaux et on finit par ne plus les voir du tout ).


Un peut d'écologie  : Agir pour la planète pour les autres êtres y habitant et pour notre santé smile .Prenons à contre-pied ce monde pressent,oppressant, ralentissons.
Carte du trafic maritime : http://www.marinetraffic.com/fr/ais/hom … 3.9/zoom:2

Hors ligne

#2796 13-09-2017 05:15:02

yankee 29
Nouveau membre
Inscription : 08-09-2017
Messages : 19

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

ok ,jopic  et relecq 29 avant que l'on me dise cela je pensais aussi que la dorade à 23 cm était autorisé.Merci pour la photo à partager sur le forum sympa.
Moratoire ou pas jopic y aura des pecheurs qui abuseront Un de nuit à fait 10 bars,tous gardés que veus tu faire avec cela ils vont pas patrouiller de nuit alors ils ont du boulot.

Hors ligne

#2797 13-09-2017 11:02:32

barr-heol
Freestyler
Inscription : 15-01-2017
Messages : 256

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

yankee 29 a écrit :

ok ,jopic  et relecq 29 avant que l'on me dise cela je pensais aussi que la dorade à 23 cm était autorisé.Merci pour la photo à partager sur le forum sympa.
Moratoire ou pas jopic y aura des pecheurs qui abuseront Un de nuit à fait 10 bars,tous gardés que veus tu faire avec cela ils vont pas patrouiller de nuit alors ils ont du boulot.

justement ça fait partie de leur boulot  smile  youpi

Hors ligne

#2798 27-09-2017 08:16:53

Andy
Freestyler
Lieu : Variés !
Inscription : 09-08-2013
Messages : 333

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Diffusé ce matin, analyse vraiment intéressante,  à lire ou en réécoute ici ( 2 minutes)
https://www.franceinter.fr/emissions/l- … embre-2017

Dernière modification par Andy (27-09-2017 14:03:14)

Hors ligne

#2799 27-09-2017 13:09:56

Ouvrier2paris
Freestyler
Inscription : 25-04-2013
Messages : 619

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

neutral  sad  sad sad


Un peut d'écologie  : Agir pour la planète pour les autres êtres y habitant et pour notre santé smile .Prenons à contre-pied ce monde pressent,oppressant, ralentissons.
Carte du trafic maritime : http://www.marinetraffic.com/fr/ais/hom … 3.9/zoom:2

Hors ligne

#2800 27-09-2017 17:56:31

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 166

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Je me permets de recopier ici la deuxième contribution que j'ai déposée sur le site de la Commission européenne. Toutes les contributions n'ont pas encore été reportées et classées par ordre alphabétique sur le site de la Commission mais il y en a déjà beaucoup d'intéressantes :
https://ec.europa.eu/info/consultations … butions_en

La discussion est ouverte...



From: lesage.hippolyte Sent: Thursday, August 31, 2017 10:47 AM To: MARE CONSULTATION FISHING OPPORTUNITIES Subject: Consultation sur les possibilités de pêche en 2018

LE BAR DES ZONES SITUEES AU NORD DU 48ème PARALLELE

Bonjour,

Ceci constitue ma deuxième contribution, après celle que j'ai faite sur le bar du Golfe de Gascogne…

Je ne connais pas les dernières évaluations faites par le groupe travail du CIEM qui s'occupe du bar des zones situées au nord du 48ème parallèle mais il est très peu probable qu'elles établissent que le stock soit remonté très au-dessus du niveau fatidique auquel il était tombé en 2016 (Blim), en dépit des mesures déjà prises. Il faudra donc très vraisemblablement continuer à prendre des mesures drastiques visant à maintenir la mortalité par pêche à un faible niveau, dans cet ensemble de zones.

Interdire les débarquements de bar à certains métiers engendre presque automatiquement des rejets plus ou moins importants. L'importance des rejets dépend évidemment du comportement plus ou moins altruiste des pêcheurs, consistant à cesser de pêcher là où les rejets sont trop importants. Dans leur très grande sagesse, ne comptant pas trop sur le comportement spontanément altruiste des pêcheurs, ceux qui ont rédigé le nouveau règlement de la PCP, en 2013, ont prévu d'interdire progressivement les rejets. L'idée est évidemment de limiter au maximum les mortalités que le législateur souhaite éviter : obliger le pêcheur à débarquer du poisson dont il ne peut tirer aucun bénéfice commercial ne peut en effet que l'inciter à être plus sélectif dans sa façon de pêcher.

Après ce long préambule, j'en arrive donc à l'application au bar de l'interdiction des rejets, telle qu'est prévue dans l'article 15 du règlement UE n° 1380/2013. Le bar n'est actuellement pas soumis à des TACs. Il ne faudrait pas qu'il échappe de ce fait à l'interdiction des rejets (obligation de débarquement) prévue par le ledit règlement. En effet, actuellement, on peut considérer que le bar n'entre pas dans la catégorie des espèces faisant l'objet de limites de capture dont parle l'article 15 du règlement et qu'il n’est que temporairement soumis à une interdiction générale de capture, au nord du 48ème parallèle. C'est en tout cas ce que semble indiquer l'article 9 du règlement UE 2017/127 du Conseil du 20 janvier 2017 : les possibilités de pêche du bar attribuées à certains métiers y sont en effet présentées comme constituant une dérogation à l'interdiction de la pêche de cette espèce, au nord du 48ème parallèle.

Est-ce que la réglementation de la pêche du bar continuera longtemps de faire exception, en échappant à la fois à l'instauration de TACs et à l'interdiction des rejets ? Le pêcheur de loisir que je suis a du mal à accepter que des tonnes de bar puissent être tuées en pure perte par des pêcheurs professionnels sans qu'une obligation de débarquement ne les pénalise quelque peu de cela, les incitant donc à éviter de pêcher des poissons qu'ils ne peuvent pas commercialiser. C'est pourtant ce qui se passe actuellement, en 2017, à une relativement faible échelle, compte-tenu de la tolérance de 3 % et de 400 kg par mois accordée aux chalutiers de fond et aux senneurs et de la tolérance de 250 kg par mois accordée aux fileyeurs. Les bars tués en pure perte seraient encore plus nombreux si une totale interdiction d'exploitation de cette espèce était faite aux chalutiers, aux senneurs et aux fileyeurs sans qu'une stricte obligation de débarquement, telle que prévue par le règlement de 2013, ne les incite à éviter de la pêcher !

Etablir des TACs pour le bar, pour les différentes grandes zones, avec une interdiction des rejets prenant en compte les exemptions de survie prévues par le règlement de 2013 (mais en excluant les exemptions de "minimis" ), me paraît être la seule solution acceptable.

Pour 2018 (éventuellement pour 2019, si la mesure ne peut entrer en application dès 2018) le TAC du bar de l'ensemble des zones situées au nord du 48ème parallèle pourrait ainsi être fixé à zéro et les navires qui débarqueraient du bar se verraient doublement pénalisés en ne pouvant pas le commercialiser et ayant leurs quotas des années ultérieures diminués d'autant, lorsque le stock se sera reconstitué. Voilà, j'espère avoir été cohérent dans tout ce que je viens d'expliquer… mais on m'accordera que la résolution de l'équation n'est pas simple !

Cordialement
Hippolyte LESAGE

Hors ligne

#2801 28-09-2017 11:04:35

FiletOfish
Freestyler
Lieu : BZH
Inscription : 17-03-2011
Messages : 828

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Salut,

J'ai répondu il y a plusieurs semaine mais mon mail n'est jamais apparu sur leur site ...
A croire qu'ils trient les réponses mais pas que par ordre alphabétique ...

A+


Fish for fun, not for food

Hors ligne

#2802 28-09-2017 12:19:40

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 166

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

FiletOfish,

Si tu lis certaines contributions, tu t'apercevras que les plus débiles et les plus insipides ainsi que les plus agressives d'entre elles sont publiées sans aucune censure ni aucune sélection. La Commission européenne a simplement à mettre en page des centaines de contributions et cela prend du temps. Elle avait commencé à les présenter par ordre alphabétique mais elle y a temporairement renoncé et reprendra vraisemblablement ce travail de classement lorsque toutes les contributions auront été enregistrées. En ce qui me concerne, ma première contribution avait été publiée 2 ou 3 jours après que je l'envoie alors que j'ai dû attendre 27 jours pour que la deuxième le soit.

Hors ligne

#2803 28-09-2017 12:26:18

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 166

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Mes propositions concernant la pêche professionnelle du bar en zone nord ne semblent pas devoir déclencher beaucoup de réactions sur notre forum. Peut-être que mes propositions concernant la pêche de loisir du bar, que j'évoque dans le cadre de la zone sud, déclencheront plus de réactions.

From: hippolyte  Sent: Monday, August 28, 2017 9:09 PM To: MARE CONSULTATION FISHING OPPORTUNITIES Subject: Consultation sur les possibilités de pêche en 2018
 
LE BAR EN ZONE VIII DU CIEM (GOLFE DE GASCOGNE)

Bonjour, 

Pratiquant la pêche de loisir du bar depuis le bord depuis de nombreuses années, en Bretagne du Sud, je ne peux que constater la très nette raréfaction des captures que je réalise, pour un temps passé à pêcher à peu près constant. Pour utiliser des termes de spécialistes, je dirai que mes captures par unité d'effort ont très fortement diminué depuis une vingtaine d'années, tombant maintenant à un niveau qui a de quoi désespérer celui qui ambitionne de ramener au moins de temps en temps un poisson à la maison…

Les récentes évaluations du groupe de travail du CIEM portant sur le Golfe de Gascogne et les eaux ibériques (WGBIE), publiées en 2017, ne me convainquent pas que les scientifiques aient enfin les moyens d'évaluer correctement l'état du stock de bar de cette région (zones 8a et 8b). Pour tout dire, je trouve qu'il y a un véritable fossé entre la vision relativement sereine des scientifiques sur l'état de ce stock et ce que j'observe à la côte. Les modèles que les scientifiques utilisent sont certes très sophistiqués mais sont-ils "nourris" avec des données fiables ? Néanmoins, quel que soit le degré de confiance qu'on accorde aux évaluations des scientifiques, on ne peut pas faire autrement que d'en tenir compte, pour respecter au moins le principe de précaution, puisque eux-seuls sont en mesure d'avoir une approche globalisante de la situation… même si elle est approximative ! Il convient donc d'exiger que soit au moins respectée par l'UE, dans le Golfe de Gascogne, la limite des prélèvements de bar évaluée par le WGBIE pour que le rendement maximal durable puisse être atteint : à savoir 3119 tonnes de bar pour l'année 2018, pêche professionnelle et pêche de loisir confondues. Le respect des préconisations des scientifiques et la recherche du rendement maximal durable sont en effet deux engagements qui ont été pris dans le cadre de la PCP actuellement mise en application ! 

Jusqu'à maintenant, le bar ne fait pas partie des espèces soumises à des TACs. Pour essayer de respecter les préconisations des scientifiques, l'UE a opté pour des limitations ou des interdictions qui s'appliquent de façons différentes pour les différents métiers. La pêche de loisir du bar est quant à elle plus ou moins limitée par des mesures nationales prises par les différents états. L'efficacité des mesures nationales prises pour limiter les prélèvements de bar de la pêche de loisir (captures moins les poissons relâchés) est difficile à évaluer puisqu'il n'existe, notamment en France, aucun suivi de ces captures. Le caractère plus qu'approximatif des estimations déjà effectuées dans ce pays n'aura d'ailleurs échappé à personne ! Il est donc indispensable que l'UE oblige les états à exercer un strict contrôle sur les captures de bar des pêcheurs de loisir et notamment dans le Golfe de Gascogne où le WGBIE estime qu'elles sont dans le rapport de 2/3 avec celles des professionnels. Comment vérifier que les captures totales de bar ne dépassent pas chaque année les limites acceptables si les captures des pêcheurs de loisir ne font pas l'objet d'un suivi sérieux ? Le refus de donner le statut officiel de TACs à des limites ainsi définies par les scientifiques semble en fait correspondre à un aveu d'impuissance ou plutôt à un manque de volonté de l'UE à prendre à bras le corps la difficile question du contrôle de ces importantes captures effectuées par les pêcheurs de loisir. C'est pourtant à l'UE qu'il revient d'obliger les états à fournir des données précises sur les captures des pêcheurs de loisir, dès lorsque que celles-ci sont à un niveau qui est susceptible d'influencer l'équilibre d'un stock ! 

L'instauration d'un permis avec carnet à remplir immédiatement après la capture me semble une procédure adaptée à la pêche de loisir du bar. Si la France a mieux à proposer ce sera très bien. En tout cas, le total fiasco de sa charte de la pêche de loisir, évidemment prévisible, avec inscription facultative des pêcheurs et déclarations facultatives des captures… devrait inciter l'Etat français à un petit peu plus de réalisme !
 
Cordialement   
Hippolyte LESAGE

Dernière modification par Hippolyte (28-09-2017 12:29:59)

Hors ligne

#2804 28-09-2017 17:46:13

waoo
crêpe tout court / Bilbo / Playmobil
Inscription : 03-03-2011
Messages : 31 950

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Hippolyte a écrit :

Pratiquant la pêche de loisir du bar depuis le bord depuis de nombreuses années, en Bretagne du Sud, je ne peux que constater la très nette raréfaction des captures que je réalise, pour un temps passé à pêcher à peu près constant.


Hippolyte a écrit :

Depuis quelques années, avec la raréfaction du bar à la côte, je n'ai plus guère de cas de conscience pour savoir si j'en prélève en quantités excessives ou pas ! Je n'ai plus le courage, la patiente et la foi pour me lever tous les jours de l'été à 5 h du matin et passer, chacun de ces jours, plusieurs heures au bord de l'eau… 

Autres temps, autres mœurs…

ça ne me parait pas très constant , scientifiquement parlant  wink

Dernière modification par waoo (28-09-2017 18:55:34)

Hors ligne

#2805 28-09-2017 18:10:01

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 166

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

waoo a écrit :

ça ne me parait pas très constant , scientifiquement parlant  wink

Il n'y a aucune prétention scientifique dans les lignes qui sont recopiées ici… Simplement le ressenti d'un pêcheur qui a constaté, au cours de ces 20 dernières années, une diminution presque continue de ses captures sur de bar, pour des temps passés à pêcher à peu près comparables, dans des conditions à peu près semblables. Simplement, cette année, face à cette  raréfaction du bar, j'ai décroché et j'ai perdu toute l'énergie qui me faisait me lever avant le soleil pour aller lancer mes leurres aux premières lueurs du jour.

Très cordialement

Hors ligne

Pied de page des forums