Ensemble et pour l'avenir, préservons la ressource!

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

#2836 24-10-2017 08:00:46

Ouvrier2paris
Freestyler
Inscription : 25-04-2013
Messages : 623

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Bonjour,

( j'ai supprimer le texte ^^). Bon ba en attendant de regarder des vidéos de Bars se reproduisant sous 50m ou moins d'eau ^^.

Dernière modification par Ouvrier2paris (26-10-2017 12:57:11)


Un peut d'écologie  : Agir pour la planète pour les autres êtres y habitant et pour notre santé smile .Prenons à contre-pied ce monde pressent,oppressant, ralentissons.
Carte du trafic maritime : http://www.marinetraffic.com/fr/ais/hom … 3.9/zoom:2

Hors ligne

#2837 24-10-2017 19:00:56

waoo
crêpe tout court / Bilbo / Playmobil
Inscription : 03-03-2011
Messages : 31 964

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

ça sent l'hiver  roll

Hors ligne

#2838 25-10-2017 15:01:32

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Les avis officiels du CIEM pour la pêche du bar en 2018 viennent d'être publiés.

Pour la zone "nord", suivant le principe de précaution, le CIEM recommande qu'aucun bar ne soit prélevé (c'est à dire conservé ou débarqué), ni par la pêche professionnelle, ni par celle de loisir :
http://ices.dk/sites/pub/Publication%20 … c7ad-h.pdf

Pour la zone "sud", appliquant également le principe de précaution, le CIEM recommande que les débarquements de bar par les professionnels soient limités à 2375 tonnes . Il ne se prononce pas sur les prélèvements de bar des pêcheurs de loisir. 
http://ices.dk/sites/pub/Publication%20 … 27.8ab.pdf

Première remarque personnelle : en ne se prononçant pas sur les prélèvements de bar effectués par les pêcheurs de loisir en zone "sud", l'avis du CIEM est en retrait par rapport à ce que proposait son groupe de travail WGBIE.


Cordialement

Hors ligne

#2839 25-10-2017 16:06:01

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Pour la zone "sud" (zones VIII a et b), l'avis du CIEM est en retrait sur plusieurs points, par rapport à ce que proposait son groupe de travail WGBIE, en mai 2017, pour 2018. Par exemple, le WGBIE préconisait que les "débarquements" de bars soient limités à 1932 tonnes pour les pêcheurs professionnels et à 1187 tonnes pour les pêcheurs de loisir, de façon à ce que le total ne dépasse pas 3119 tonnes. L'avis du CIEM, publié hier (24 octobre 2017) accorde 2375 tonnes pour les débarquements de bar des professionnels, ce qui correspond à une augmentation de 443 tonnes et à un total des captures des professionnels de 2440 tonnes (la différence entre les captures et les débarquements des pêcheurs professionnels correspond aux rejets).

L'avis qui vient d'être publié accorde donc 443 tonnes de plus aux débarquements des pêcheurs professionnels et il faudra donc logiquement diminuer de 443 tonnes les prélèvements prévus pour les pêcheurs de loisir, qui tomberont donc à 744 tonnes, pour que le total ne dépasse pas les 3119 tonnes préconisés. A condition, bien sûr, que des mesures soient adoptées pour contrôler et limiter les prélèvements des pêcheurs de loisir ! C'est peu probable pour 2018, mais cette nouvelle répartition, ainsi établie, pourrait peser lourd à l'avenir…

Dernière modification par Hippolyte (25-10-2017 16:16:20)

Hors ligne

#2840 25-10-2017 23:11:57

EnzoSTT
Freestyler
Inscription : 15-02-2017
Messages : 179

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Si le cota de pêche total de bar est de 3119 tonnes en 2017, et que, par analogie hypothétique à cette année, ce cota reste inchangé (soit 3119 tonnes en 2018), alors la conservation de la ressource n'est en aucun cas améliorée, si j'ai bien compris ?

Ce que j'interprète dans cette publication, c'est que le seul point est donc d'accorder plus de leste à la profession, en dépit des pêcheurs de loisir, car la ressource se ferait rare (me confirmer/m'infirmer, je n'en ai pas les connaissances), et donc la priorité passe évidemment aux professionnels.

Mais comment contrôler avec exactitudes les prélèvements des pêcheurs de loisir, ces chiffres sont-ils des prédictions ?

De plus, si l'on suit cette démarche, il y aura bien, à un moment donné, une répartition de 3119 tonnes de prélèvements accordés aux professionnels, et 0 pour la pêche de loisir (100% - 0% en soit), tout ça parce que la ressource serait mal conservée ? Je pense qu'il est temps de repenser à la gestion, voir même la conservation des ressources avant que la ressource halieutique devienne inaccessible.

Bonne soirée à tous

Dernière modification par EnzoSTT (25-10-2017 23:12:54)

Hors ligne

#2841 26-10-2017 05:20:08

waoo
crêpe tout court / Bilbo / Playmobil
Inscription : 03-03-2011
Messages : 31 964

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

EnzoSTT a écrit :

Mais comment contrôler avec exactitudes les prélèvements des pêcheurs de loisir, ces chiffres sont-ils des prédictions ?


Ils n'en savent rien c'est du pipeau , et encore moins maintenant au nord du 48 ème  ,  avec le prélèvement interdit en début d'année et le quota d'un bar par jour ensuite

Hors ligne

#2842 26-10-2017 10:16:39

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

waoo a écrit :

Ils n'en savent rien c'est du pipeau

A propos des prélèvements de bar effectués par les pêcheurs de loisir, Waoo résume assez bien la situation.

Il faut cependant bien comprendre que les avis du CIEM sont pris après que des groupes de travail ont longuement étudié l'état de chaque espèce, dans chaque région. Les avis ne retiennent pas nécessairement tout ce que proposent les groupes de travail, qui ne sont que consultatifs. Les avis du CIEM sont eux-mêmes purement consultatifs pour les instances politiques européennes qui prennent finalement les décisions.

Ainsi, les prélèvements de bar effectués par les pêcheurs de loisir sont tout aussi mal connus dans la région "nord" que dans la région "sud". Cependant, pour des raisons purement pragmatiques, le CIEM propose de les interdire purement et simplement en zone "nord", compte tenu de l'état de la ressource qui est jugé très mauvais. En zone "sud" au contraire, le groupe de travail qui s'est penché sur la question juge que la situation n'est pas catastrophique et qu'on peut essayer de planifier les prélèvements des uns et des autres (pêcheurs professionnels et de loisir). Ce groupe de travail propose ainsi plusieurs scénarios. Il définit notamment le prélèvement total qu'il conviendrait de ne pas dépasser pour rester dans les clous des objectifs de la PCP (rendement maximal durable). C'est dans ce cadre qu'il propose les chiffres que j'ai donnés. En revanche, il ne se prononce pas sur la méthode à adopter pour contrôler et limiter les prélèvements des pêcheurs de loisir car il juge très logiquement que c'est aux instances politiques de le faire. Le Parlement européen l'a désormais bien compris. L'avis du CIEM ne reprend cependant pas les chiffres proposés par le groupe de travail, pour cette zone "sud", jugeant vraisemblablement que c'est totalement inutile, tant que des mesures concrètes ne sont pas prises pour connaître, limiter et contrôler les prélèvements de bar des pêcheurs de loisir. Mon avis personnel est qu'il est regrettable que cet avis n'insiste pas assez sur la nécessité de prendre de telles mesures, afin que la situation du bar des zones VIII a et b ne devienne pas comparable à celle de la zone "nord". 

Toujours de mon point de vue personnel, j'interprète la valeur élevée des débarquements accordés aux professionnels des zones VIII a et b comme un pied de nez adressé aux décideurs politiques, dont la signification serait : "comme rien n'est fait pour connaître les prélèvements des pêcheurs de loisir, on fait comme s'ils n'existaient pas et on accorde aux professionnels une limite de débarquement qui ne met pas, en elle-même, en danger la ressource". Après, avec la pêche de loisir, vous vous démerdez…

Evidemment, encore une fois, c'est ma façon de voir les choses. Elle n'engage que moi. Elle est parfois désabusée mais elle ne se veut pas malveillante...

Cordialement

Dernière modification par Hippolyte (26-10-2017 10:26:50)

Hors ligne

#2843 26-10-2017 18:02:00

BIDOURIC
Freestyler
Inscription : 09-03-2011
Messages : 109

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Hors ligne

#2844 27-10-2017 12:00:47

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…


Je n'ai pas accès à l'article du Marin et je ne peux donc pas me prononcer à son sujet.

Sans être devin, on peut toutefois prévoir ce qui va se passer maintenant.

- On sait déjà que la Commission européenne va publier, la semaine prochaine, son texte relatif aux possibilités de pêche pour 2018. Il y sera bien sûr question du bar.

- On sait que la décision finale concernant ces possibilités de pêche sera prise mi-décembre par le Conseil des Ministres des pêches.

A partir de là, voici ma vision des choses.

Le comité national des pêches français (CNPMEM) va tout faire pour que la gestion de la pêche professionnelle du bar dans le Golfe de Gascogne soit à nouveau organisée par la France et non pas par l'Union européenne. Le CNPMEM a d'ailleurs dissout sa Commission "bar", qui s'occupait de cette espèce au niveau national, pour refiler le bébé à la Commission des espèces benthiques et démersales du Golfe de Gascogne. En faisant cela, il montre clairement qu'il abandonne à l'Union européenne la gestion du bar de la zone "nord" mais qu'il entend bien rester maître de la situation dans le Golfe de Gascogne. Est-ce que l'UE acceptera de reconduire cette exception française en 2018 ? En tout cas, il est probable que le gouvernement français, par le biais de son ministre des pêches, soutiendra la position du CNPMEM, comme il l'a toujours fait jusqu'à présent. Quel intérêt aurait le gouvernement à se rendre impopulaire auprès des pêcheurs professionnels ? Certainement pas un intérêt électoral !

Les organisations de pêcheurs de loisir (FNPPSF, EAA etc…) et les défenseurs de leur cause (ceux qui tirent des bénéfices financiers de cette activité de loisir, notamment représentés par l'EFTTA) ne manqueront pas de protester quand tomberont les propositions relatives à la pêche de loisir du bar. Il est en effet évident que des mesures au moins aussi sévères (et arbitraires !) seront appliquées à la pêche de loisir du bar, en 2018. Ces organisations proposeront alors, en catastrophe, des mesures alternatives, sans avoir aucunement réfléchi aux tenants et aboutissants des mesures qu'elles proposent. C'est exactement ce qu'elles ont fait l'année dernière. J'ai beau chercher sur les sites de ces organisations, je n'y vois toujours aucune proposition précise, détaillée et argumentée, relative à des mesures qui pourraient se substituer à celles qui ont été prises pour la pêche de loisir du bar en 2017.

Comme tous les ans, les mesures prises par le Conseil des ministres des pêches, en mi-décembre, ne pourront être publiées au Journal officiel de l'UE, et donc entrer en vigueur, qu'en janvier.

Après avoir été adopté et publié au Journal officiel, le règlement européen relatif aux possibilités de pêche peut être ultérieurement modifié. Cela s'est produit de nombreuses fois, ces dernières années. Il n'est donc pas impossible que des modifications puissent intervenir en cours d'année 2018, notamment pour la pêche de loisir, sous la pression du Parlement européen qui s'occupe dorénavant de la question.

L'histoire est un éternel recommencement…

A+

Dernière modification par Hippolyte (27-10-2017 12:05:19)

Hors ligne

#2845 10-11-2017 15:37:58

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Contrairement à l'année dernière, dans ses propositions qui viennent d'être faites au Conseil, concernant les possibilités de pêche pour l'année qui suit, la Commission européenne ne s'est pas prononcée sur les mesures à prendre pour le bar.

On se rappelle en effet que ce qu'avait proposé la Commission pour le bar, l'année dernière, n'avait pas été retenu par le Conseil, notamment pour la pêche de loisir. Ainsi en zone "Nord", la Commission proposait d'autoriser la pêche de loisir du bar du 1er avril au 31décembre 2017, à raison de 10 bars par mois. Cette proposition, faite le 27 octobre 2016, n'avait pas été retenue par le Conseil, qui opta finalement, en décembre, pour les mesures que l'on sait et qui furent donc appliquées en 2017.

A titre de rappel, on retrouvera dans l'article 10, pages 22 et 23, ce que proposait l'année dernière la Commission (article qui fut donc largement modifié par le Conseil) :
http://eur-lex.europa.eu/resource.html? … format=PDF

Cette année, la Commission ne semble plus vouloir prendre le risque d'être à nouveau désavouée par le Conseil, pour ce qui concerne la pêche du bar. Elle ne propose donc rien de concret pour cette espèce, si ce n'est le respect des avis formulés par les scientifiques du CIEM. Voir article 9, page 22, du règlement suivant, qui constitue donc la proposition de la Commission pour 2018 :
http://data.consilium.europa.eu/doc/doc … NIT/fr/pdf

Avec une annexe (où il n'est toujours pas question du bar) :
http://data.consilium.europa.eu/doc/doc … D-1/fr/pdf

Il faudra donc vraisemblablement attendre que le Conseil se prononce, en décembre 2017, pour en savoir un peu plus sur ce qui nous attend en 2018.

A suivre…

Hors ligne

#2846 11-11-2017 09:38:47

Hippolyte
Freestyler
Inscription : 22-11-2011
Messages : 1 171

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

L'organisation Plateforme petite pêche, en grande partie constituée par des ligneurs, publie un communiqué de presse concernant les mesures à prendre pour le bar. Ce n'est pas une nouveauté : elle a déjà fait un communiqué semblable, l'année dernière.

https://www.facebook.com/PlateformePeti … 0nYb06zcaQ

Cette organisation sait faire parler d'elle et sait plaider la cause des ligneurs. Sauf qu'elle dit des choses qui ne sont pas toujours exactes. Elle affirme par exemple que les prélèvements de bar sont moins importants en 2017 qu'en 2016, compte tenu des mesures plus strictes qui ont été prises. De quels prélèvements veut-elle parler : de ceux de l'ensemble des professionnels, de ceux de ses adhérents… ou de quoi d'autre ?

En fait, jusqu'ici, les ventes de bar dans les criées françaises n'ont pas diminué en 2017, par rapport à 2016. A la date du 4 novembre 2017, AGRIMER faisait en effet savoir que les ventes de bar en criée françaises étaient de 1908 tonnes, contre 1902 tonnes pour la même période de 2016.

S'agirait-il d'une diminution des ventes de bars faites par les ligneurs ? Difficile d'accepter cette hypothèse sans la moindre preuve. En effet, en début d'année 2017, nous avons été plusieurs à signaler la phénoménale augmentation des prélèvements de bar effectués par les ligneurs, en  zone "Sud". Peu après, AGRIMER a cessé de publier les prélèvements hebdomadaires des ligneurs, comme elle le faisait pourtant depuis de nombreuses années. Coïncidence ? Peut-être que oui… peut-être que non ! On ne peut donc accepter, sans le début d'une preuve, l'hypothèse selon laquelle les prélèvements de bar de l'ensemble des ligneurs auraient diminué en 2017, par rapport à 2016. Au contraire, je pense qu'on apprendra tôt ou tard qu'elles ont considérablement augmenté en 2017, par rapport à 2016…

Dernière modification par Hippolyte (11-11-2017 10:12:31)

Hors ligne

#2847 14-11-2017 21:13:11

henry
Freestyler
Lieu : Treillières ( 44 )
Inscription : 07-03-2011
Messages : 765

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Hippolyte,

Analyse fine et questions pertinentes.

Bref ! j'ai toujours autant plaisir à te lire.

A+

Hors ligne

#2848 15-11-2017 19:41:59

cricri50
Freestyler
Inscription : 04-03-2011
Messages : 1 750

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

henry a écrit :

Hippolyte,

Analyse fine et questions pertinentes.

Bref ! j'ai toujours autant plaisir à te lire.

A+


je partage pleinement l'avis de Henry.... smile

Hors ligne

#2849 15-11-2017 23:04:07

EnzoSTT
Freestyler
Inscription : 15-02-2017
Messages : 179

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

Bonsoir à tous,

Je vous donne l'avis du CIEM en 2014 sur la gestion des stocks de bars. Je n'ai malheureusement pas le temps de donner mon interprétation des résultats. Toutefois, je vous donne des pistes.

http://www.marinschercheurs.org/actus/A … -bars-2014

Il est évident de s'intéresser à l'évolution de 2014 jusqu'à aujourd'hui  (et on peut même se projeter finement vers 2018 avec les décisions de la Commission Européenne qui vont suivre), et d'en dégager une critique. Naturellement, cette comparaison est rigoureuse si elle se fait avec des relevés de 2017 précis d'organismes sérieux et de valeurs sûres.

A plus tard !

Dernière modification par EnzoSTT (15-11-2017 23:04:42)

Hors ligne

#2850 16-11-2017 06:47:07

waoo
crêpe tout court / Bilbo / Playmobil
Inscription : 03-03-2011
Messages : 31 964

Re : Gestion du bar : l'Europe se hâte lentement…

3 ans de  retard mon cher Enzo , page 32 de ce sujet wink

http://freestyle-fishing.com/forum/view … 44#p435544

Dernière modification par waoo (16-11-2017 06:48:36)

Hors ligne

Pied de page des forums